Le rôle d'un bon instructeur est d'aider les élèves à cultiver un bon rapport à eux-mêmes et à leur environnement, à travers un ensemble d'explications, d'ajustements, de mesures, de modérations, de motivations et d'échanges . L'objectif du professeur est de créer un projet directeur équipant le participant d'un ensemble d'outils et techniques nécessaires au developpement d'une pratique puissante et durable, allant au-delà des diverses marques et tendances, de façon a maîtriser les clés de notre bien-être. Ce faisant, le professeur et l'élève deviennent plus solides, bien ajustés, inspirants et intuitifs.

Parmi les activités pratiquées par Ed Kishtur, celle dans laquelle il a mis le plus de coeur est sa pratique du Yoga. D'ailleurs, sa longévité dans son premier métier de trader pour diverses banques, puis de propriétaire de fonds d'investissement tient probablement à son implication dans le Yoga. Il est resté dans le domaine suffisamment longtemps pour apprécier les fruits de cette expérience, désirant néanmoins s'orienter vers des choses plus essentielles.

En 2001, Ed a reçu son diplôme d'enseignant  de Yogarts à Byron Bay, Australie, après une formation de 9 mois et plus de 900 heures d'Iyengar et Astanga, completée par des classes de philosophie, d'anatomie et physiologie, de Sanskrit, de théatre, de voix...

Pendant ces années de pratique, il a eu le privilège d'étudier avec Patthabi Jois, Louisa Sear, Eileen Hall, Glenn Ceresoli, Lance Schuler, Dena Kingsberg, Matthew Sweeney, Clive Sheridan, Rose Baudin, Richard Freeman, Stewart Gilchrist, Mercedes Ngoh, Alexandre Onfroy pour en nommer (et surtout remercier) quelques uns... Ed a une bonne compréhension de l'anatomie et de la physiologie, outils indispensables dans cette quête de découverte psycho-physique. Le Yoga a toujours été présent dans sa vie et  il apprécie les opportunités de partager les fruits d'une pratique qui peut profondément nous toucher.

Photographer: Sonia Fitoussi